samedi 18 décembre 2010

17:22
4
la soumission librement consentie


soumission librement consentie
Savez-vous qu'un garçon de café qui vous touche simplement l'avant bras augmentera en moyenne son pourboire de 20%? Qu'il l'ait fait intentionnellement ou pas, le garçon de café a utilisé une technique bien connue de manipulation : le toucher.

Le toucher agit positivement sur notre comportement à plusieurs égards. Des expériences ont par exemple démontré qu'en étant touchés par le vendeur à l'entrée dans un magasin nous resterons plus longtemps, achèterons plus et évaluerons plus positivement son personnel.

Il existe aujourd'hui une somme impressionnante de connaissances scientifiques sur lesquelles on peut s'appuyer pour influencer les personnes sans même qu'elles s'en rendent compte. Ces connaissances relèvent de la psychologie sociale, et notamment d'une de ses disciplines : la psychologie de l'engagement, ou "théorie de l'engagement".

Les chercheurs en psychologie sociale mesurent ainsi précisément l'impact d'actions aussi anodines que toucher l'avant bras d'un client avant de lui faire goûter une pizza sur leur comportement futur. Ils ont identifié et prouvé manière scientifique l'efficacité des techniques de manipulation utilisées par le marketing, les sectes, les organisations caritatives, vous et moi au quotidien pour obtenir des autres ce qu'on veut.

J'ai trouvé une interview amusante de Robert-Vincent Joule dans laquelle il dévoile quelques unes de ces techniques et surtout des exemples d'expériences menées pour les mettre en évidence. Écoutez-en la première partie ci-dessous !

Si vous êtes vous aussi passionné que moi par ces ressorts du comportement humain, je vous recommande vivement son livre "La soumission librement consentie", à la fois très amusant et instructif... mais vous êtes libres de le lire ou pas ;-)

L'interview de Robert-Vincent Joule sur France Inter (partie 1/3)


Robert-Vincent Joule est chercheur en psychologie sociale et aussi auteur du fameux "Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens" aux côtés de Jean-Léon Beauvois.

Voir aussi les deux articles suivants dans la série : La soumission librement consentie (2/3) et (3/3).

4 commentaires:

Régis a dit…

Bonjour,

Effectivement et sans en faire une technique particulière, lorsque, dans une rencontre ou une conversation, je sens qu'il est possible d'établir une relation moins banale, je touche mon interlocuteur, la plupart du temps au bras.

Systématiquement ce geste bénin nous rapproche et une conversation différente peut commencer.

coiffeur a dit…

coucou je suis ravis d'être tomber sur votre blog il est très instructif et j'ai appris des choses vraiment intéressante merci pour le partage de tout ces informations et bonne continuation surtout aux plaisir de lire de nouvelle article

Lousk a dit…

Article très intéressant... :)

kimapik a dit…

Interressant.

Chez moi c'est drôle, si un inconnu me touche qd il me parle, je peux très vite me sentir envahie et rebrousser chemin.
Un mécanisme d'auto-défense ? ;-)